28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 16:19
J'entendais sa voix si touchante,
Lorsque l'étoile au ciel montait,
A l'heure où la campagne chante,
A l'heure où la ville se tait.

Elle disait : aimons au bel âge où l'on aime,
Regrettons les moments perdus pour les amours;
Les tendresses du cœur ont un charme suprême,
Rayon du ciel sur l'ombre de nos jours.

J'entendais sa voix si touchante,
Lorsque l'étoile au ciel montait,
A l'heure où la campagne chante,
A l'heure où la ville se tait.

Elle disait : aimons, l'amour est une fête,
Où le cœur enivré chante un hymne sans fin,
De sombres vérités si notre vie est faite,
Endormons-nous dans ce rêve divin !

J'entendais sa voix si touchante,
Lorsque l'étoile au ciel montait,
A l'heure où la campagne chante,
A l'heure où la ville se tait.

Tout est faux dans les biens que cette terre envie,
L'amour nous est venu du ciel pour nous charmer,
Être seul c'est la mort, être deux c'est la vie,
Aimons pour vivre et vivons pour aimer.

(François Joseph Pierre André Méry)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à rêves de Jolie Tendresse
  • : Images, poèmes, citations, comptines... partagés avec tendresse pour faire entrer dans votre coeur une part de rêve
  • Contact

Haut de la page = double clic

Recherche

Liens Recommandés