1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 17:00
Quand nous chantons nos amours,
Les vieux chênes sont-ils sourds ?
Non sans doute,
Mais à leurs pieds par bonheur,
Dans l'ombre un beau promeneur,
nous écoute !

On le devine à ses yeux,
c'est un amant soucieux,
las d'attendre.
Charmez oiseaux son ennui,
et trouvez un chant pour lui,
vif et tendre !

Battez de l'aile, on entend
deux soupirs à chaque instant
se confondre.
Voilà, voilà le fruit d'un baiser,
Il va sans plus s'apaiser,
vous répondre !

(Victor de Laprade)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à rêves de Jolie Tendresse
  • : Images, poèmes, citations, comptines... partagés avec tendresse pour faire entrer dans votre coeur une part de rêve
  • Contact

Haut de la page = double clic

Recherche

Liens Recommandés