3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 16:30
Par un beau matin,
Pimpante et ravie,
J'ai reçu la vie
Dans le vert satin.

De ma beauté que j'étais fière !
Pour mieux répandre ma senteur,
Je balançais ma tige altière;
Déjà le zéphir tenteur
Murmurait : ô ma belle rose,
Ils seront bien longs tes beaux jours
Si tu n'écoutes les amours
Qui vont t'admirer fraîche éclose.

A zéphir je restai rebelle;
Deux amoureux passant par là
Alors me trouvèrent si belle
Qu'entre leurs baisers me voilà;
Puis au sein de la bien-aimée
Je devins un gage d'espoir,
Et rose - moi - j'étais le soir
Par son haleine parfumée.

Lorsque s'éveilla la Cigale,
Lorsque le Rossignol chanta,
Dans sa chambrette virginale
L'enfant rêveuse m'emporta.
Puis elle s'endormit joyeuse
Mais durant cette nuit d'été,
Hélas ! ma fragile beauté
S'éparpilla sur l'oublieuse;

Et vers le matin
A l'aube ravie
S'effeuilla ma vie,
Dans le blanc satin.

(Jules Ruelle)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à rêves de Jolie Tendresse
  • : Images, poèmes, citations, comptines... partagés avec tendresse pour faire entrer dans votre coeur une part de rêve
  • Contact

Haut de la page = double clic

Recherche

Liens Recommandés