6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 12:18
La ronde des feuilles folles

La ronde des feuilles folles,
L'automne saison du vent,
Nous ramènent vers l'école
Où le maître nous attend.

Refrain :

Au fond du cartable
Dorment les crayons,
Mettons nous à table,
Allons travaillons !


Je dessine sur la vitre
Un énorme soleil d'or,
Je rêve que mon pupitre
Est la plage où je m'endors.

(Refrain)

Je cherche dans les nuages
Le souvenir de l'été,
Je m'en vais pour un voyage
Au Pays de la liberté.

(Refrain)

Dans la cour, près de l'école
L’automne, saison du vent,
Fait voler les feuilles folles
L’été s’en va pour longtemps.


Refrain :

Du fond du cartable
Sortent les crayons,
Sortent sur la table
Et forment un brouillon
!

(Tradition)

Ecouter la mélodie :

 


 

Un grand merci à Jean-Baptiste pour la partition
www.partitionsdechansons.com

 

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:00
Clown blanc joli

Refrain:

Clown blanc joli,
Tête enfarinée qui pleure,
Clown blanc joli,
Tête enfarinée qui rit.

(Bis)

Prends ton violon
Qui nous chante la vie.
Prends ton violon,
Fais pleurer tes chansons.

Ton habit blanc
Tout constellé d'étoiles,
Ton habit blanc
Est fait d'or et d'argent.

Et chante encore
Tout au clair de la lune,
Et chante encore
Pour l'enfant qui s'endort.

(Tradition)

Ecouter la mélodie :

 

Un grand merci à Jean-Baptiste pour la partition
www.partitionsdechansons.com

 

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 15:55

 

http://www.archive-host.com/link/37fef39764e8b6d4da0114e26d8a307aaeae243b.gif



Dans le pré s’en va le train
Tout chargé de sacs de grains.
Accroche-toi derrière moi
Et tiens-toi des deux mains !
Tchou ! Tchou !

Sous l’tunnel s’en va le train
Tout chargé de sacs de grains.
Baisse-toi derrière moi
Et tiens-toi des deux mains !
Tchou ! Tchou !

(Tradition)

Ecouter la mélodie :

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 12:45

C'était une petite fille
Qui s'appelait Suzon (bis),
Qui allait à l'école
Tout près de sa maison.

Refrain :

Sol, la, si, do, do, do,
Si, la, sol, ré, ré, ré,
Ré, mi, ré, do, si, la, si, do.

Qui allait à l'école
Tout près de sa maison (bis);
Dans son chemin rencontre
Un joli papillon.

Refrain

Dans son chemin rencontre
Un joli papillon (bis).
Elle le prit par la patte
Et lui dit : "Mon mignon".

Refrain

Elle le prit par la patte
Et lui dit : Mon mignon (bis),
Que tu es donc heureux,
Tu n'as pas de leçons !

Refrain

Que tu es donc heureux,
Tu n'as pas de leçons (bis) !
Tout deux de compagnie
Nous nous envolerons.

Refrain

Tous deux de compagnie,
Nous nous envolerons (bis).
La clochette m'appelle,
Adieu cher papillon !

Refrain

(Tradition – Bretagne)

Ecouter la mélodie :

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 13:35

Notre école se trouve au ciel.
Nous nous asseyons près des anges.
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d'ailleurs ont des ailes.

A midi juste, on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacées à l'orange
Les assiettes sont en dentelle.

Pas de leçon, pas de devoirs
Nous jouons quelque fois, le soir
Au loto avec les étoiles.

Jamais nous ne rêvons la nuit
Dans notre petit lit de toile
L'école est notre paradis.

(Maurice Carême)

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 17:00

C'est le pauvre bonhomme de paille
Du cerisier
Le pauvre bonhomme aux bras d'osier
Dont tous les moineaux francs se raillent
A s'égosiller.

Sans haut-de-chausses et sans chemise
En son manteau de paysan troué,
Il grelotte sous la bise
Et les moineaux roués
Mangent son cœur saignant de cerise.

Le vent siffle en son corps déchiqueté,
Le vent siffle un ancien lied d'Allemagne
Comme en sifflent aux soirs d'été
Les gars aux moustaches à leurs compagnes
Sous les futaies.

Alors pour chasser les moineaux aux granges,
Les moineaux qui font saigner son cœur d'amour
Il lève ses bras maigres d'un geste fou
Et renverse sa tête aux cheveux de chanvre
D'où tombe son vieux chapeau de feutre mou.

Et le soir Marion la brune
Qui attend en vain sous le cerisier
Son amoureux qu'elle importune,
A vu se coiffer d'une corne de lune
Ce galant de paille aux bras d'osier.

(Tristan Klingsor)

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 06:30

Moi, je dors avec nounours,
Dans mes bras,
Et le soir,
Je lui parle tout bas,
Je lui raconte tous mes petits ennuis,
Moi, je dors avec nounours,
Dans mon lit.

(Tradition)

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 18:15

Le clown est devenu fou
Il a mangé sa boîte à bijoux
Il a dit :
Miam ! Le bracelet sent le navet.
Gloup ! Le rubis sent le céleri.
Chouette ! L’argent sent le safran.
Youpie ! Le collier sent le laurier.
Génial, la boucle d’oreille sent la groseille.

Le clown a beaucoup mangé,
Le clown a trop mangé
Et le nez du clown s’est transformé
En une gigantesque boule rouge,
Une boule qui clignote et qui bouge,
Un nez aux reflets de diamants
Qui fait rire tous les enfants.

(Tradition)

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:30

Je sais enfin pourquoi
Ma poupée est malade
Chaque nuit, en cachette,
Elle fait sa toilette
Et court au bal masqué
Où les pierrots poudrés
Et les polichinelles
Ne dansent qu'avec elle,
C'est un chat du quartier
Qui me l'a raconté,
"Très bien, mademoiselle,
Avec une ficelle
Je vous lierai, la nuit
Au pied de votre lit !"

(Maurice Carême)

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 17:30

Sous un grand vent glacial
Au milieu d’un champ de blé
Un vieil épouvantail
Etait bien chagriné.

Non pas parce qu’il gelait
Il était bien couvert
Mais parce qu’il s’ennuyait
Il n’avait rien à faire.

Personne à effrayer
Pas le moindre oiseau
Il n’y a plus de blé
Il n’a plus de boulot.

(Tradition)

Repost 0
Publié par Jolie Tendresse - dans Enfance - Poèmes-Comptines
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog à rêves de Jolie Tendresse
  • Le blog à rêves de Jolie Tendresse
  • : Images, poèmes, citations, comptines... partagés avec tendresse pour faire entrer dans votre coeur une part de rêve
  • Contact

Haut de la page = double clic

Recherche